Zéro déchet : nos objectifs pour y parvenir . #1 La cuisine

Coucou ! Une fois de plus, on va parler de notre démarche pour une vie plus saine . Ce qui peut parfois être décourageant quand on se lance dans le presque zéro déchet, le minimalisme, etc. Et qui est valable pour tout autre projet d’ailleurs. C’est de vouloir faire trop, tout de suite. Se lancer sans réfléchir. Au bout d’un moment, on ne sait plus où donner de la tête. On risque de perdre toutes cette motivation, de trouver tout ça trop compliqué.

Avec chéri, on a donc décidé de se donner une liste d’objectifs que l’on souhaiterait avoir atteint dans un an. Est-ce que l’on va y arriver ? On ne sait pas, mais on ne se met pas de pression et on va à notre rythme. Aujourd’hui, nous avons déjà pu constater une diminution de nos déchets. On est loin du bocal de Béa Johnson, mais on avance. 

On attend de voir aussi d’ici un an si notre consommation d’eau et d’électricité va baisser. Avant nous ne faisions que très peu attention. Par exemple, je ne pensais jamais aux heures creuses, maintenant, c’est devenu un réflexe. j‘ai acheté une machine de plus grosse capacité, donc elle tourne moins. Je ne me sers que peu du sèche-linge. Ce sont toutes ces petites choses qui font que chaque jour, nous sommes fières de notre démarche. Nous ne souhaitons pas devenir extrémiste sur le sujet. Juste faire ce qui nous sembles important pour nous et notre famille. 

 

cuisine zéro déchet objectifs

La cuisine : la pièce où il y a certainement le plus de changement à faire.

 La cuisine, j’y passe beaucoup de temps. Pour faire à manger, avec les enfants, faire de la pâtisserie, de la pâte à sel, etc. C’est donc assez naturellement que l’on s’est rendu compte que dans cette pièce, il y avait pas mal de changements à faire. Il y a souvent des choses inutiles dont on ne se sert quasi jamais. On y trouve aussi beaucoup de plastique, etc. On a déjà commencé à faire quelques changements. 

  • Changement n°1 : plus d’essuie-tout ou sopalin 

Ce fut certainement le changement le plus simple à mettre en place. J’ai un moment pensé à en acheter du lavable. Mais après réflexion pour quoi faire ? Lorsqu’il y a de petites catastrophes verre renversé ou autre, j’utilise une microfibre, de vieux tissus que j’ai découpé afin de m’en resservir, genre vieux draps, etc. Et ça fonctionne très bien comme ça. 

  • Changement n°2 : des bacs pour le tri des déchets 

Malheureusement, on vit dans une petite commune ou le tri n’est pas encore obligatoire. Donc avant, on ne triait que le verre et les bouteilles en plastique, que l’on emmenait aux conteneurs à l’entrée du village. Aujourd’hui, on trie la quasi-totalité de nos déchets (il y a encore des couacs de temps en temps.). C’est là, que l’on se rend compte que rien que ça, nous a permis de grandement diminuer le nombre de sacs-poubelles jetés au mois lol. 

  • Changement n°3 : utilisation du compost. 

Ce point est lié au point précédent. Comme on trie nos déchets, aujourd’hui l’utilisation du compost est devenue quasi une habitude, même pour nos petites têtes blondes.

  • Changement n°4 : le ménage 

Nous utilisons aujourd’hui beaucoup moins de produits du commerce pour notre ménage. Avant j’étais du genre à avoir un produit pour chaque utilisation. Un pour la vaisselle, un pour ma plaque vitro, un pour les plans de travail, un pour les carreaux, un pour désinfecter les WC, un pour la robinetterie, un pour laver les sols en carrelage, l’autre les sols en parquets. Mes dépenses pour ça chaque mois était plutôt salés. Et l’impact sur l’environnement n’en parlons même pas. 

Je me suis donc mis à la recherche de recette ZD pour à peu prés tout. J’ai eu quelques déceptions et aussi de bonne découvertes. Par exemple au départ pour mon nettoie-tout j’avais une recette avec du bicarbonate de soude. Alors oui, ça nettoie, mais ça me laissait aussi une fine pellicule blanche sur certains de mes meubles. Et je me suis rendu compte que j’avais peut-être compliqué ce qui peut-être enfaîte très simple. Aujourd’hui, j’utilise du vinaigre blanc un peu d’eau et des huiles essentiel de tea-tree pour le côté anti-bactérien et de citron pour l’odeur. Et ça me conviens très bien, ça nettoie parfaitement et c’est ultra économique. Pour le sol, c’est pareille du vinaigre blanc dans de l’eau et des huiles essentiels pour l’odeur, rien de plus. 

Par contre, pour le lave-vaisselle, je suis mitigée. La recette de pastilles que j’ai réalisée me fait des traces blanches sur toutes la vaisselles et donc si je dois relaver à la main ce qui est passé au lave-vaisselle, je trouve pas ça terrible. Je recherche donc une nouvelle recette et en attendant, j’ai repris des pastilles industrielles. D’ailleurs, si vous avez une recette, je suis preneuse. 

Pour la lessive, pas de changement pour le moment, je l’ai envisagé. Mais, d’après ce que j’ai pu lire sur des groupes Facebook dédié, la lessive maison est déconseillé pour les couches lavables pour éviter de les encrasser. Donc, pour le moment on utilise encore la lessive du commerce à moins de trouver une recette miracle. 

Nous n’utilisons plus du tout d’éponges, alors qu’avant j’avais une éponge différente pour chaque utilité différente. Aujourd’hui, on se sert principalement de microfibre. Mais j’aimerai l’année prochaine faire pousser du Loofa. 

  • Autres petits changements :

Nous avons aussi changé de trois petites choses comme éviter d’acheter des produits sur-emballés, acheter principalement nos fruits et légumes en frais sur le marché. Ne plus acheter de pailles en plastiques, utiliser des sacs de préférences en tissu pour les courses, etc. Il y a encore du chemin, mais ça avance. 

 

Nos objectifs dans un an : 

 

Avec chéri et les enfants, on s’est assis autour de la table et on a réfléchi à ce que l’on aimerait avoir atteint d’ici un an. Bon en ce qui concerne les enfants, les deux petites n’ont pas compris tout encore, mais ça commence à faire son chemin. On le voit dans leur façon de faire au quotidien, mais il y a encore des habitudes à changer. 

Ce qui est important pour nous, ce n’est pas seulement que les enfants fassent les choses qu’on leurs demandes, c’est qu’ils comprennent pourquoi on le fait. Et ça, je pense qu’ils commencent tous à le comprendre. 

Bon revenons à nos moutons, nos objectifs : 

  • Privilégier le fait-maison : il est rare que j’achète des plats préparé pour les repas. Mais, pour le moment la plupart du temps, le petit-déjeuner, le goûter, les yaourts sont de l’industriel. J’aimerais qu’au bout de cette année, j’ai trouvé le rythme pour tout préparer maison. Le pain que je fais déjà souvent, les yaourts, les goûters, etc. Cette année pour les goûters à l’école, nous allons privilégier les fruits par exemple, ça sera déjà pas mal d’emballage en moins en comparaison des goûter industrielle emballé individuellement. On va aussi acheter des gourdes pour compotes réutilisables, ce qui devrait leur plaire. 

 

  • Réduire au maximum le plastique. On a déjà commencé, par exemple avec les pailles. On achète plus non plus de vaisselle jetable, etc. On est en train de s’équiper de bouteilles en verre, de gourdes inox. Il faut aussi que l’on commence à acheter des bocaux. Petit à petit, on va remplacer nos tupperwares plastiques, nos plats, etc. Par du verre ou de l’inox. Mais ça ne sert à rien de tout vouloir tout de suite, donc on achète au fur et à mesure de nos besoins. 

 

  • Privilégier les achats en vrac et les circuit court : pour le vrac, nous n’avons pas encore commencé pour la simple et bonne raison que le magasin le plus proche et à 50 km de la maison ce qui n’est pas ultra pratique. Nous allons tout de même le tester après la rentrée des enfants. Comme l’on a d’autres achats à faire dans les environs, on groupera tout le même jour afin de ne pas y monter pour rien. Pour les circuits court, nous avons la chance de vivre en campagne donc on a pas mal d’éleveur dans les environs, mais pour beaucoup, ce sont des caissettes de viande de minimum 10 à 15kg et pour le moment notre petit congélateur ne nous permet pas de stocker autant. De petits changements s’imposent.

changement zéro déchet maman sans tabou

Une année, pleine de changements ! 

Comme vous le voyez, rien que pour cette pièce on a déjà pas mal de chose à faire. Et ce n’est que le début. Ce qui est sûr, c’est que nous ne regrettons absolument pas notre choix. On a juste décidé de faire les choses sans se brusquer et sans se ruiner donc oui un an pour ce changement de vie peut paraître long pour certaines personnes. Mais, à la maison, nous avons décidé que c’est ce qui nous convenait le mieux. 

J’ai certainement oublié des choses dans cette liste auxquelles je vais penser plus tard. On refera donc un point dans 6 mois ou un an. Je pense avoir mis nos objectifs principaux. Dans le prochain article de cette série, nous parlerons de la salle de bains. 

En attendant, je vous fais de gros bisous et je vous dis à très vite pour un nouvel article. 

Et vous qu’avez vous mis en place dans votre cuisine ?? 

Cet article t’as plu ? Épingle-le sur Pinterest ♥ 

Zéro déchet cuisine Maman sans tabou Pinterest

 

 

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la politique de confidentialité de ce site.